Actualités

Au deuxième trimestre, les principaux flux de placements financiers (23,6 milliards d'euros au total) étaient d'abord constitués de dépôts bancaires et versements sur livrets (12,8 milliards €) en progression par rapport au 1er trimestre (11,2 milliards €). L'assurance-vie et l'épargne retraie enregistrait un recul au deuxième trimestre (10,8 milliards €, contre 11,2 milliards € au 1er trimestre). Au troisième trimestre 2016, les placements sur le PEL (plan épargne logement) ralentissent nettement, tandis que les versements sur les fonds euros de l'assurance-vie progressent par rapport au deuxième trimestre 2016. D'un autre côté, la Banque de France enregistre une « hausse modérée de l'investissement en logements », les flux d'emprunts accélérant au deuxième trimestre. Le taux d'épargne des ménages en France est resté quasi stable au deuxième trimestre : 14,6% (du revenu disponible brut) contre 14,5 % au 1er trimestre 2016.